Comment intégrer le design thinking dans la gestion de projet d’innovation?

Le « design thinking », ou conception créative est une approche de travail en équipe utilisée particulièrement en gestion de projets d’innovation. D’une part, elle combine la pensée analytique et la créativité, la mixité d’expertises, le retour d’expérience dans son processus, et d’autre part, elle mise sur l’ouverture d’esprit, l’empathie, l’écoute et tous les attributs du savoir-être en milieu professionnel.

Cet article met l’accent sur la fusion des structures de l’innovation (créativité) et la gestion de projet comme réponse aux dilemmes de satisfaction de toutes les parties prenantes, de respect de jalons et de cohérence avec le positionnement stratégique.

En effet, il y a une contradiction entre les exigences de délai du projet et le temps nécessaire à la créativité. Autrement dit, la qualité de l’apprentissage collectif et de la créativité en contexte d’innovation requiert une durée importante, il s’agit là d’une contrainte qui freine le projet.

L’une des solutions proposées par Albaidhani et Torres (2018) est la fusion des aspects complémentaires de la gestion de projet et des conditions de l’innovation. Il s’agit en effet d’inclure la phase de créativité (idéation) dans la planification traditionnelle des jalons et les phases de contrôle. De même, il faut relier la phase de mise en œuvre à la phase de création pour mieux comprendre la raison d’être du projet. Cela permet de mesurer l’impact du produit et donc du projet, ainsi que sa plus-value dans le cadre des objectifs stratégiques de l’entreprise.

Design thinking

Figure 1. Lier les aspects du design thinking et la gestion de projet d’innovation.
Source : auteure

Bien entendu, il faudra tenir compte du facteur de contingence, de l’adaptabilité, du leadership et autres facteurs humains liés aux équipes en raison de la complexité, le rythme et l’incertitude constatés dans chaque projet.

Bibliographie

Albaidhani, I., & Torres, A. R. (2018). When project meets innovation: ‘pro-innova conceptual model’. Journal of Modern Project Management, 5(3), 56–61. https://doi.org/10.19255/JMPM01506

Présentation de l’auteur

Ingrid Avila TomioIngrid Avila TIOMO, membre étudiante du Laboratoire d’études multidisciplinaires en gestion de projets

Ingrid Avila TIOMO est doctorante en management de projets à l’Université du Québec à Chicoutimi et membre étudiant du Laboratoire d’études multidisciplinaires en gestion de projets. Elle a travaillé à titre de responsable de projet, consultante dans le domaine des systèmes d’information et du digital en général pour plusieurs entreprises en France. Elle est également responsable de l’agence digitale Ingrid Avila.

Ses intérêts de recherche portent sur la dimension sociale des projets, les défis du gestionnaire de projet contemporain et la complexité de projet. Son travail de recherche est centré sur les compétences sociales nécessaires aux parties prenantes pour un engagement permanent et pérenne dans les projets complexes.

Article précédent
L’examen PMP® fait peau neuve
Article suivant
Comment choisir la bonne méthode de gestion projet ?

Articles liés

Menu