Article court : En temps de pandémie – bonnes pratiques et activités pour motiver les équipes de projet

Par Margot Risse, étudiante en Maîtrise en Gestion de projet à l’UQAC

En temps de pandémie, quelles sont les bonnes pratiques et activités qui peuvent être mises en place pour favoriser la motivation des membres d’une équipe projet ?

Installée depuis plus d’une année, la pandémie a bouleversé nos façons de vivre, mais également nos façons de travailler. De nombreux secteurs ont été touchés et celui de la gestion de projet n’a pas été épargné. Les gestionnaires comme les équipes projet ont dû s’adapter à leur nouvelle réalité, et parfois cette adaptation a été, pour certains, plus complexe que pour d’autres.

Ainsi, dans cet article nous allons nous intéresser aux différentes bonnes pratiques, mises en place par les gestionnaires de projet des entreprises Academos et Elos, pour maintenir une bonne énergie entre les membres de leur équipe.

Dans le contexte actuel, les gestionnaires peuvent voir apparaître chez certains de leurs collègues des signes de manque de productivité, de manque de reconnaissance et même, de manque d’appartenance. Étant désormais en télétravail, ces ressentis sont fréquents et normaux. C’est pourquoi il est important pour le gestionnaire de rappeler aux membres de son équipe qu’ils peuvent compter les uns sur les autres, et par conséquent, qu’il est important de maintenir le lien qui les unit.

Dans les entreprises comme Academos et Elos, quelques bonnes pratiques ont été mises en place pour maintenir la motivation et le bien-être des employés.

Pour mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes compte tenu de la situation actuelle, quoi de mieux que la réalisation d’un sondage anonyme ?

Cet outil quantitatif permet de dresser un portrait type regroupant l’ensemble des besoins et attentes des différents membres de l’équipe tout en favorisant l’orientation des actions à prendre.

Il apparaît également important d’adapter les horaires de télétravail de ses collaborateurs, car certains doivent jongler avec des obligations personnelles (Montambeault, 2020). Donner cette possibilité de choisir permet de développer l’autonomie des membres de son équipe et de les responsabiliser. Ils peuvent alors décider de faire leurs heures de travail à des moments plus opportuns durant leur journée.

Le gestionnaire de projet peut également mettre en place plusieurs types d’activités en vue de maintenir la motivation et la créativité de son équipe. Parmi les activités réalisées dans les organisations précédentes, on peut retrouver l’intervention de psychologues en vue d’apprendre à mieux gérer l’anxiété du quotidien, mais également celle liée aux différents projets. On peut aussi avoir recours aux services de coachs sportifs proposant des exercices simples et divertissants à faire depuis chez soi.

Faire intervenir des physiothérapeutes pourra permettre à ces mêmes membres de les aider à prévenir et à soulager les différents maux pouvant survenir à la suite d’une mauvaise position. Ces spécialistes vont aussi pouvoir proposer les bonnes positions à adopter (Montambeault, 2020).

De plus, le gestionnaire peut également encourager ses collègues à réserver des plages horaires pour s’accorder du temps avec, par exemple, des soins détentes, des activités sportives ou encore des rencontres courtes entre les membres de l’équipe pour recréer les discussions de type « machines à café » (Montambeault, 2020).

La pandémie a certes bousculé nos habitudes, mais elle a aussi permis à chacun d’améliorer sa capacité d’adaptation, capacité fondamentale dans la gestion de projet.

Désormais, il n’appartient qu’à vous de tester les activités proposées ici et de partager sur nos différents réseaux sociaux vos retours d’expérience !

Bibliographie

Montambeault, C. (2020, novembre 24). 9 gestes concrets pour mobiliser et motiver ses employés en temps de pandémie (on les a testés!). Récupéré sur Academos: https://academos.qc.ca/blogue-corporatif/9-gestes-mobiliser-motiver-employes-pandemie/

Présentation de l’auteur

Margot Risse

Margot Risse, étudiante en Maîtrise en Gestion de projet à l’UQAC

Récemment diplômée de l’Université Lumière Lyon II dans le baccalauréat Information et Communication, mention internationale, Margot est désormais étudiante à la Maîtrise en Gestion de projet proposée par l’Université du Québec à Chicoutimi.

Margot est également membre de l’équipe éditoriale du PMI Lévis-Québec et est passionnée par la gestion de projet, notamment par les projets événementiels qu’ils l​a font aspirer à une vie pleine de rencontres et de partages.

Article précédent
Investigation du retravail de la conception sur la performance des projets de développement de produits complexes
Article suivant
L’examen PMP® fait peau neuve

Articles liés

Menu